Bob Jungels : « Il ne fallait pas brûler le moteur »

22 avril 2018 - 17:47

« Je suis très ému et fier d’avoir remporté cette Doyenne. Pour moi c’est la course d’un jour la plus importante, la plus belle. Etant Luxembourgeois, j’avais beaucoup de supporteurs et il y a aussi ma famille qui est venue pour me voir courir, alors c’est vraiment très spécial de s’imposer ici. Je me suis appuyé sur mes qualités de rouleur dans le final. Il fallait être bon dans la gestion de l’effort, spécialement à partir du moment où je suis entré dans la côte de Saint-Nicolas. Il ne fallait vraiment pas brûler le moteur. Et ensuite sur la fin, j’avais encore peur de me faire reprendre, ça a été le dernier kilomètre le plus long de ma vie. J’ai vu que la victoire était possible à partir du moment où je suis entré dans le dernier virage, pas avant !
Hier soir encore, j’ai regardé des vidéos avec Julian Alaphilippe, nous avons notamment regardé les victoires de Philippe Gilbert et d’Andy Schleck, qui avait aussi attaqué à la Roche-aux-Faucons en 2009. C’est un honneur de prendre la relève de cet immense champion ».

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives de la course Liège-Bastogne-Liège

Partenaires de Liège-Bastogne-Liège

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.