J-1 : Liège-Bastogne-Liège Infos

21 avril 2018 - 17:54

Alejandro Valverde vise un cinquième titre sur Liège-Bastogne-Liège, qui le mettrait à hauteur d’Eddy Merckx et porterait son total à dix titres sur les Ardennaises. Mais l’Espagnol pourrait à nouveau se heurter à Julien Alaphilippe, qui l’a devancé sur le Mur de Huy pour gagner sa première classique mercredi dernier. Toutefois, le scénario débridé observé sur la Flèche Wallonne pourrait aussi favoriser le succès de certains outsiders comme Vincenzo Nibali, Tiesj Benoot ou encore Romain Bardet.

ALEJANDRO VALVERDE : « CE SERA DUR DE CONTROLER LA COURSE »
Malgré sa deuxième place sur la Flèche Wallonne, Alejandro Valverde reste l’un des gros favoris de la Doyenne des classiques : « Je me sens aussi fort que jamais… mais on ne peut pas gagner à tous les coups. J’ai l’intuition que mes rivaux vont attaquer de loin, et ce sera dur pour nous de contrôler la course. Si nous nous retrouvons dans un petit groupe pour le sprint final, je suis l’un des plus rapides et je serai là pour jouer la gagne. Mais il faudra voir comment se déroule la course. Cela reste mon rendez-vous préféré de l’année ».  

TIESJ BENOOT : « FINIR LES CLASSIQUES EN BEAUTÉ »
Pour sa première participation à Liège-Bastogne-Liège, Tiesj Benoot fait partie des outsiders pour le titre. Avec ses coéquipiers Jelle Vanendert (3e de la Flèche mercredi) et Tim Wellens, la formation Lotto-Soudal dispose d’un trio susceptible de manœuvrer efficacement en vue de l’arrivée à Ans : « Je veux finir les classiques en beauté. Avec l’équipe nous avons été présents toute la saison, et le point final doit être au moins de ce niveau. Mercredi dernier nous avons été acteurs de  la course, et si tout se passe bien, qu’il n’y  a pas de chute ou autre problème, nous pourrions à nouveau être trois dans le bon groupe pour le final. En tout cas, même si je découvre la Doyenne, j’ai vus sur les Strade Bianche que je pouvais affronter correctement les enchaînements de côtes de ce genre ».

ROMAIN BARDET : « ÊTRE ENCORE PLUS FORT TACTIQUEMENT »  
Malgré un programme de début de saison légèrement perturbé par les blessures et autres virus, le leader d’AG2R affiche une forme optimale à la veille de la Doyenne, après avoir notamment pris la 2e place du Tour du Finistère et la 9e place sur la Flèche Wallonne. De quoi aborder la dernière classique de printemps avec appétit : « Je suis content de ma condition, tout est en place pour demain. J’ai pris de bons repères sur la Flèche Wallonne, et nous savons où se trouvent les côtes qui seront les juges de paix de Liège. Une initiative lointaine comme celle qu’a tenté Nibali mercredi a davantage de chances d’aboutir sur la Doyenne, mais il faudra voir comment la course se déroule… et être encore plus fort tactiquement ». 

MICHAEL MATTHEWS : « JE ME REGALE SUR CES CLASSIQUES »
Après un début de saison perturbé par une fracture de la clavicule, Michael Matthews s’est montré particulièrement convaincant sur le Mur de Huy en prenant la 5e place de la Flèche Wallonne. L’Australien sera demain l’un des outsiders les plus en vue : « Mercredi je me suis présenté sans aucune pression, je voulais juste voir de quoi j’étais capable, et je crois que cette 5e place c’est plutôt bien pour un sprinteur. Je suis content d’être de retour dans cette forme là et de pouvoir rivaliser avec les meilleurs, mon épaule va beaucoup mieux. J’espère que ce sera une course « fun », où on prendra tous du plaisir à rouler. Je me régale de chaque petit détail sur ces classiques. Bien sûr, Alaphilippe a montré qu’il était très fort, il sera dans le coup. Mais Valverde adore aussi lorsqu’il y a un sprint final ici. Je ne sais pas comment ça se passera. »

LIEGE-BASTOGNE-LIEGE FEMMES : ELLES EN REDEMANDENT
Le palmarès de la course féminine a été ouvert l’année dernière par Anna van der Breggen à  l’occasion de la première édition. Le peloton des dames sera à nouveau en action cette année, sur un parcours de 136 kilomètres partant de Bastogne et proposant une partie des prestigieuses ascensions qui ont marqué l’histoire de la Doyenne, dont l’enchaînement des côtes de la Redoute, de la Roche-aux-Faucons et de Saint-Nicolas. Après sa quatrième victoire conquise sur la Flèche Wallonne Femmes mercredi dernier, la championne néerlandaise se présente à nouveau comme la grande favorite, avec un effectif solide autour d’elle chez Boels Dolmans, comprenant notamment Megan Guarnier, 3e sur la  Flèche et la championne du monde Chantal Blaak, victorieuse sur l’Amstel Gold Race le week-end dernier.

LIEGE-BASTOGNE-LIEGE CHALLENGE : 8000 CYCLOS EN ECLAIREURS !
Les compteurs ont explosé ce matin pour la composition du peloton des cyclistes amateurs qui se sont engagés sur le parcours de la Doyenne, avec trois formats différents qui leur étaient proposés. 7500 cyclistes étaient attendus, mais ce sont finalement 8002 dossards qui ont trouvé preneurs, tout proche du record de 2014 (8089). Pour cette 8e édition, quelques amateurs pas comme les autres étaient au rendez-vous, comme Fränk Schleck et Laurent Jalabert qui se sont alignés sur le parcours de 154 kilomètres.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives de la course Liège-Bastogne-Liège

Partenaires de Liège-Bastogne-Liège

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.