Le « Alaf » nouveau est arrivé

19 avril 2018 - 17:28

Tenant du titre, Alejandro Valverde se présentera dimanche matin avec le dossard numéro 1 épinglé à son maillot, et l’objectif de remporter un cinquième titre sur Liège-Bastogne-Liège. Mais son vainqueur sur la Flèche Wallonne, Julian Alaphilippe, a gagné un nouveau statut en même temps que sa première grande classique et devient un favori tout aussi naturel que l’Espagnol sur la Doyenne. En plus du jeune Français, d’autres candidats se sont révélés à la faveur d’un scénario  de course débridé, à commencer par Vincenzo Nibali. Les attaquants ne manqueront pas pour tenter de déjouer les plans des équipes Quick Step et Movistar.    

Et soudain, tout a changé. Il a suffi d’une fraction de seconde pour réaliser qu’Alejandro Valverde, cent mètres avant la ligne d’arrivée de la Flèche Wallonne, rassis sur sa selle et la tête baissée, adressait un aveu d’impuissance face au coup porté par Julian Alaphilippe. Après cinq victoires au total et une domination nette sur les quatre précédentes éditions, le maître des lieux a été devancé sur « son » Mur. Toutefois, le fléchissement constaté sur le Chemin des Chapelles n’augure aucunement d’un renoncement de l’Espagnol de 37 ans, décidé à « poursuivre sa carrière jusqu’aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020 » et surtout convaincu qu’il tient en vue de Liège-Bastogne-Liège « la meilleure forme de toute sa carrière ». Le Murcian reste donc l’un des candidats les plus sérieux pour la Doyenne, où il visera un 5e succès dimanche…  mais la peur a certainement changé de camp. Après sa première grande victoire, « Alaf » devient nécessairement l’homme à suivre sur la dernière des Ardennaises. Et si l’émotion de son succès à Huy l’a privé de mots pour exprimer sa joie, il y a peu de risques pour qu’elle lui ait coupé les jambes. Le leader de Quick Step a en tout cas assuré son auditoire qu’il restait « concentré pour Liège ». On peut supposer qu’en plus de sa condition physique optimale, il se présentera également au départ avec un avantage psychologique indéniable sur tout le peloton.

Pour autant, le vainqueur de la Flèche Wallonne n’est pas le seul à avoir marqué les esprits en milieu de semaine. Lui-même croyait encore que Vincenzo Nibali avait mené à bien son offensive, au moment de franchir la ligne d’arrivée ! Le « Requin » est coutumier de ce type d’assauts : la méthode n’a pas payé à Huy, mais elle a parfaitement fonctionné à San Remo pour déjouer les sprinteurs il y a quelques semaines. Et il s’en était fallu de peu pour que le coup marche sur Liège-Bastogne-Liège en 2012 (2e derrière M.Iglinskiy). Remuant comme jamais, l’Italien ne jouera certainement pas l’attentisme dans le final de dimanche. Une stratégie qui pourrait également rentrer dans le registre de Romain Bardet, qui s’est hissé pour la première fois de sa carrière dans le Top 10 de la Flèche (9e). Parmi les enseignements de ce mercredi ensoleillé, la force du groupe Lotto-Soudal laisse penser qu’il faudra à nouveau compter sur Benoot, Wellens et Vanendert pour prendre la course à leur compte en vue de l’arrivée à Ans. Le Mur de Huy a également permis à Michael Matthews de se positionner comme l’un des outsiders pour la Doyenne, une catégorie dans laquelle émargeait déjà les leaders d’Astana, Jakob Fulsang et Michael Valgren. Enfin, les contre-performances de coureurs comme Dan Martin, Michal Kwiatkowski, Warren Barguil ou Dylan Teuns ne les disqualifient ni pour une place d’honneur, ni pour un coup d’éclat victorieux. Il leur reste une occasion pour terminer en beauté la saison des classiques.

25 équipes, les principaux engagés

Afrique du Sud
Team Dimension Data : Cummings (Gbr), Slagter (Hol)

Allemagne
Team Sunweb : Dumoulin (Hol), Matthews (Aus)
Bora-Hansgrohe : Majka (Pol), Konrad (Aut)

Australie
Mitchelton-Scott : Kreuziger (Rtc), Albasini (Sui)

Bahrein
Bahrain-Merida : Nibali, Gasparotto, Pozzovivo (Ita), I.Izagirre (Esp)

Belgique
Quick Step Floors : Alaphilippe (Fra), Gilbert (Bel), Jungels (Lux), Mas (Esp)
Lotto-Soudal : Vanendert, Wellens, Benoot (Bel)
Sport Vlaanderen-Baloise : Van Hecke (Bel)
Wanty-Groupe Gobert : G.Martin (Fra)
WB Aqua Protect Veranclassic : Jules (Fra), Warnier (Bel)

Espagne
Movistar Team : Valverde, Landa (Esp), Betancur (Col)

Emirats Arabes Unis
UAE Team Emirates : D.Martin (Irl), Costa (Por)

Etats-Unis
BMC Racing Team : Teuns (Bel), Gerrans (Aus)
Education First-Drapac-Cannondale : Uran (Col), Rolland (Fra), Woods (Can)
Trek-Segafredo : Mollema (Hol)

France
AG2R La Mondiale : Bardet, Vuillermoz (Fra)
Groupama-FDJ : Molard (Fra)
Cofidis, Solutions Crédits : Edet (Fra), Navarro, Jes.Herrada (Esp)
Direct Energie : Calmejane, Hivert (Fra)
Fortuneo-Samsic : Barguil, Gesbert (Fra)

Grande-Bretagne
Team Sky : Kwiatkowski (Pol), Thomas (Gbr), Henao (Col), Poels (Hol)

Irlande
Aqua Blue Sport : Warbasse (Usa)

Kazakhstan
Astana Pro Team : Fuglsang, Valgren (Dan), Kangert (Est)

Pays-Bas
Team Lotto NL-Jumbo : Gesink (Hol)

Suisse
Team Katusha-Alpecin : Zakarin (Rus), Lammertink (Hol)

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives de la course Liège-Bastogne-Liège

Partenaires de Liège-Bastogne-Liège

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.