Covid-19

Tous responsables, tous supporters

LES GRANDS ONT RENDEZ-VOUS

5 février 2021 - 12:00

Pour sa première victoire dans une classique, Primož Roglič a frappé haut et fort en surprenant ses ambitieux et prestigieux compagnons d’échappée le 4 octobre dernier: le premier coureur slovène à s’imposer sur un des cinq « monuments » du calendrier a ainsi considérablement ouvert son horizon tout en enrichissant le palmarès de Liège-Bastogne-Liège.

Ce final palpitant a conforté les organisateurs dans leur choix de maintenir l’arrivée quai des Ardennes : le site pourrait ainsi s’installer durablement dans le paysage de la Doyenne avec sa proximité accrue de la dernière difficulté du parcours, la côte de la Rocheaux- Faucons, et sa belle ligne droite finale de 900 m. Si le tracé 2021, à l’aller, sera conforme à une tradition éprouvée et validée, le retour depuis Bastogne, après l’enchaînement coutumier des quatre bosses en moins de 20 km (Mont-le-Soie, Wanne, Stockeu, Haute-Levée) sera pimenté par l’introduction de la côte de Desnié (1,6 km à 8,1 % de moyenne), proposée au sortir d’une petite vallée peu après Spa, et qui s’érigera en douloureux prélude à la terrible et bien connue Redoute. Il y a peu de chances, dans ces conditions toujours plus exigeantes, que cette 107e édition échappe à la race des grimpeurs-puncheurs, ces champions d’exception qui, sur les tablettes de la Cité ardente, gravent régulièrement leur nom en lettres d’or.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives de la course Liège-Bastogne-Liège