Covid-19

Tous responsables, tous supporters

Roglic, au rendez-vous de la Doyenne

4 octobre 2020 - 17:30

Deux semaines après avoir subi le revers le plus douloureux de sa carrière en perdant le Maillot Jaune du Tour de France à la Planche-des-Belles-Filles, Primoz Roglic a signé un retour aux affaires magistral là où il était bien moins attendu, en s’imposant sur la Doyenne des Classiques. Avec tous les chasseurs de classiques qui se présentaient au départ, le Slovène pouvait sembler moins bien armé, mais a dans un premier temps suivi à la perfection le mouvement lancé par Julian Alaphilippe dans la côte de la Roche-aux-Faucons. C’est finalement dans un sprint à cinq que s’est joué dans la confusion la victoire de la 106e édition. Le champion du monde a cru au succès pour sa première sortie avec le maillot arc-en-ciel, mais une manœuvre irrégulière qui a gêné Marc Hirschi lui a valu un déclassement, tandis que Roglic était en train de remporter ce sprint perturbé. Le podium est complété par Marc Hirschi et Tadej Pogacar. Les hommes forts du Tour étaient bel et bien au rendez-vous.

Liège-Bastogne-Liège 2020 - 04/10/2020 - Liège / Liège (257 km) - Belgique -
Liège-Bastogne-Liège 2020 - 04/10/2020 - Liège / Liège (257 km) - Belgique - © A.S.O./Gautier Demouveaux
Liège-Bastogne-Liège 2020 - 04/10/2020 - Liège / Liège (257 km) - Belgique -
Liège-Bastogne-Liège 2020 - 04/10/2020 - Liège / Liège (257 km) - Belgique - © A.S.O./Gautier Demouveaux
Liège-Bastogne-Liège 2020 - 04/10/2020 - Liège / Liège (257 km) - Belgique - Primoz ROGLIC (JUMBO - VISMA) -  Marc HIRSCHI (TEAM SUNWEB) - Tadej POGACAR (UAE TEAM EMIRATES)
Liège-Bastogne-Liège 2020 - 04/10/2020 - Liège / Liège (257 km) - Belgique - Primoz ROGLIC (JUMBO - VISMA) - Marc HIRSCHI (TEAM SUNWEB) - Tadej POGACAR (UAE TEAM EMIRATES) © A.S.O./Gautier Demouveaux

9 coureurs dans l’échappée
Sur la place Saint-Lambert de Liège, 175 coureurs prennent le départ de la course par un temps frais et humide qui ne dissuade pas les attaquants. Un groupe de neuf coureurs se détache au km 9, avec Iñigo Elosegui (Movistar Team), Kobe Goossens (Lotto-Soudal), Alexander Kamp (Trek-Segafredo), Michael Schär (CCC Team), Kenny Molly (Bingoal WB), Omer Goldstein (Israel Start-Up Nation), Valentin Ferron, Paul Ourselin (Total Direct Energie) et Gino Mäder (NTT Pro Cycling). Le groupe perd sur crevaison l’un de ses membres, Alexander Kamp, mais regagne son volume initial avec l’arrivée au km 40 de Mathijs Paasschens, sorti du peloton en contre. Les formations Deceuninck-Quick Step et Jumbo-Visma s’impliquent rapidement dans le travail de contrôle de l’échappée et autorisent un écart maximal de 5’45’’ au franchissement de la côte de la Roche-en-Ardenne (km 76).

Abandon de Van Avermaet
L’échappée évolue sous le contrôle serré du peloton, avec 4’30’’ d’avance au moment d’entamer son demi-tour. L’allure s’accélère nettement avec un vent qui souffle favorablement en mettant le cap au nord. C’est aussi la séquence où le peloton se rapproche pour se présenter à la côte de Mont-le-Soie (km 164) avec un retard de 2’. La poursuite est perturbée par deux chutes : un premier incident au km 156 qui contraint Greg Van Avermaet à l’abandon, puis un deuxième au km 173 qui implique Alaphilippe, Benoot et Barguil sans gravité mais qui condamne Caruso et Valgren.

Schär en solo
A l’avant de la course, c’est Michael Schär qui fait exploser le groupe en durcissant le rythme dans les côtes de Wanne et Stockeu. Le plus résistant, le seul à lui tenir compagnie, est son jeune compatriote Gino Mäder, qui abdique toutefois en montant au col du Rosier (km 197,5) où Schärr retrouve sa solitude. Le coureur de CCC profite d’une relative accalmie pour creuser l’écart et obtenir une marge de 3’30’’… qui ne pèse plus bien lourd en entrant dans la côte de la Redoute avec 20’’ d’avance. Il est repris dans les premières pentes et laisse place aux coureurs de Deceuninck-Quick Step qui mènent dans l’ascension pour neutraliser d’éventuelles attaques.

Alaphilippe déclassé
Le rendez-vous était fixé à la côte de la Roche-aux-Faucons, où Julian Alaphilippe a déclenché comme prévu les hostilités à 500 m du sommet, soit à 15 km de l’arrivée. Hirschi dans un premier temps, puis Roglic et Pogacar sont parvenus à rester dans sa roue pour basculer en tête. Dans la plongée sur Liège, le quatuor ainsi constitué avait pour mission de défendre sa position face à un groupe de poursuite essentiellement mené par Mathieu Van der Poel, et d’où sort Matej Mohoric. C’est donc un troisième Slovène qui se mêle à la bagarre dans le dernier kilomètre. Le sprint à cinq se passe dans la confusion, suite à une trajectoire gênante d’Alaphilippe par rapport à Hirschi. Le champion du monde lève les bras, sans réaliser que le leader de Jumbo-Visma est sur le point de le dépasser sur sa droite. Alaphilippe est ensuite déclassé suite à son mouvement irrégulier et rétrogradé à la 5e place.

Résumé - Liège-Bastogne-Liège 2020

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives de la course Liège-Bastogne-Liège